TFGA 16 – Ceux qui mériteraient le premier rôle

Chaque 20 du mois, Alex-Effect propose aux blogueurs et autres rédacteurs de réaliser un TFGA, Top Five Games Addict, un classement sur un thème prédéfini, l’occasion de découvrir les goûts des autres, mais aussi de prendre connaissance de véritables moments marquants du jeu vidéo.

Ce mois-ci (enfin tout est relatif, vu que le 20 un nouveau sera disponible) le thème présenté est « Ces personnages secondaires qui mériteraient un premier rôle ». Nous devons donc présenter un top cinq de ceux qui sont là juste pour servir de décor, ou tout simplement de larbin (bon j’avoue, je suis vraiment extrême sur la définition là, alors qu’ils sont super intéressants pour certains !) aux protagonistes.

Un thème très sympathique donc, mais j’ai eu envie de sortir des sentiers battus (hum hum), et de m’orienter vers une autre interprétation du thème. En effet, je ne vais pas parler de cinq personnages de jeux vidéo, mais des personnes qui gravitent autour, puisque ce sont aussi des personnages (ou des acteurs si vous préférez) du monde du jeu vidéo, et sont souvent au second plan. Vous savez, ces gens que nous qualifions par « le studio », « les développeurs », etc. qui sont tapis dans l’ombre, et qui n’ont que trop peu souvent la mise en avant qu’ils méritent !

J’espère que vous êtes prêt, car voici mon top cinq de ceux qui mériteraient d’avoir le premier rôle !

Numéro 5 – Les community Manager

Il est facile de se dire qu’un community manager a quand même une belle vie. C’est vrai, après tout, passer son temps à communiquer sur les réseaux sociaux doit être génial. Malheureusement pour eux, leur travail ne se limite pas à ça, ils doivent aussi regarder les tendances du moment, surveiller leurs statistiques, réussir à faire bouger une communauté, et pire encore, répondre aux abondantes demandes des joueurs  (tout en sachant que cela s’applique à tous les domaines finalement).

Ils doivent donc réussir à conseiller, surveiller, avoir des réponses de plus haut, donner des réponses, si possible précises sinon le joueur n’est pas content, régler des problèmes, tout en réussissant à garder un rythme de publication en prenant en compte les tendances. Il n’est pas rare que plusieurs community manager soient utilisés, mais chacun d’eux reste là tapi dans l’ombre, à parler à travers un compte qui n’est pas le leur, à suer de tout leur corps lorsqu’ils se retrouvent confrontés à une cohue de joueurs mécontents.

Il n’est évidement par rare de trouver qui se cache derrière la gestion d’un compte lié à un éditeur, développeur, ou jeu. Et cela peut entrainer le community manager à se voir harceler aussi sur son compte personnel, devenant alors la cible des joueurs. Pourtant, et malgré une mise en avant légèrement plus prononcée au cours des dernières années (en raison de l’omniprésence des réseaux sociaux), cela ne les empêche pas de rester tapis dans l’ombre, alors que, finalement, c’est eux les vrais héros de la communication autour d’un jeu !

Numéro 4 – Les dev tester

Être payé pour tester des jeux en avant-première, là encore un boulot de rêve ? Pas vraiment en fait. En effet, un dev tester doit suivre une charte très précise au cours de ses tests, il doit réussir à communiquer à chaque équipe les problèmes, à faire le lien entre deux équipes, et, en plus, trouver les bugs dans un timing serré. Bon, on se demande parfois si les dev tester existent réellement quand on voit les jeux qui arrivent complètement bugué ces dernières années, mais c’est aussi parce qu’ils ne peuvent tout faire non plus.

Sans eux, ce ne seraient plus la même histoire, puisque les jeux seraient sans aucun doute injouables (pire que Batman: Arkham Knight sur PC, je vous jure !), terminés encore plus sauvagement, et l’industrie aurait coulé aussi vite qu’elle est montée. Malheureusement, personne n’en parle jamais, comme si, finalement, ils n’existaient pas. Alors ayez une petite pensée pour eux quand vous voyez que votre jeu ne bug finalement pas tant que ça, puisque sans eux, vous ne pourriez en profiter.

Numéro 3 – Les responsables des relations presse

J’admire les RP. Voilà, c’est tout. Non ? OK…

Être responsable des relations presse doit être quelque chose d’extrêmement stressant, et énervant. Imaginez-vous devoir gérer les milliers de mails qui arrivent pour demander une clé d’un jeu (merci YouTube, les sites pros, les sites amateurs, les blogs, la presse écrite, etc.). Devoir gérer ça, tout en continuant à envoyer les communiqués de presse aux bonnes adresses, sans oublier d’échanger avec les personnes ayant reçu le tout, tout en faisant attention à ce qu’une erreur ne soit pas venue se glisser dans le mail, comme une mauvaise date d’embargo, et faire attention à ce que les autres, qui ont reçu le beau cadeau, respectent ce qui a été dit, un travail impressionnant, et pas forcément de tout repos.

Ils sont souvent gentils, à l’écoute, et passionné autant que nous. Quand vous les voyez, c’est pendant les repas lors des voyages de presse la plupart du temps, vous sympathisez, etc., vous savez que c’est votre entrée vers votre éditeur/développeur, et ils ont des nouvelles uniquement lorsque certains ont besoin d’eux. De quoi se sentir comme un objet, sans pour autant passer de l’ombre à la lumière, puisqu’ils restent dans les boites mails et sur nos téléphones, sans jamais se montrer au public !

Numéro 2 – Les scénaristes

Que serait un jeu sans scénario ? Pas grand-chose. Ce n’est pas le métier dans le jeu vidéo le plus à l’ombre je le conçois, mais lorsque nous parlons d’un scénario, nous évoquons plus souvent les développeurs, l’équipe de développement, etc. que scénariste. Pourtant, ce sont bien eux qui ont écrit les scénarios qui nous font voyager. D’accord, sans les game designers, les développeurs, les dev tester, et tous les autres leurs écrits resteraient au format du livre, mais sans eux, difficile de réaliser un jeu prenant aux tripes.

Certains sont très talentueux et passent de studio en studio comme de vulgaires mouchoirs, malgré le fait que leur talent est plus que reconnu par leurs pairs, les joueurs, eux, se contentent de féliciter le studio pour l’histoire, laissant le scénariste au milieu de tous. Alors pourquoi est-ce que les scénaristes ne pourraient pas avoir droit à une heure de gloire après tout ! Imaginez lors de l’E3 une conférence d’une heure durant laquelle les scénaristes montent sur scène et parlent de leur travail, de leur passion, du pourquoi ils sont si importants, j’en rêve !

Numéro 1 – Les noms des crédits

Vous êtes vous déjà arrêtés pour lire les crédits à la fin d’un jeu ? Greg Miller la fait ! Et il a même remercié Nicole Tan pour son travail sur Rise of the Tomb Raider ! Nous devrions tous faire comme lui, car les noms dans les crédits sont ceux qui nous permettent chaque jour de profiter des jeux, d’y jouer, et de voir une évolution dans le domaine du jeu vidéo. Sans tous ces noms, nous n’aurions rien, le jeu vidéo n’existerait pas, et nous ne serions pas en train de nous retrouver autour du Top Five Games Addict chaque mois.

Alors merci à eux, qui sont là, partout, se cachant sous les noms d’Ubisoft, d’Electronic Arts, de Campo Santo ou encore Firefly Studios. Certes c’est beaucoup plus simple de cette façon, mais cela ne nous fait-il pas oublier ceux qui sont derrière ces noms finalement ? Sans nous ils ne seraient rien, mais sans eux, nous ne serions rien non plus, alors merci à eux de nous faire profiter de leur merveilleux travail, de nous envoyer aux quatre coins du monde, et laissez défiler les crédits, juste pour savoir qui vous a permis de jouer à tel ou tel jeu, et les remercier !

Voici donc pour mon TFGA sur ceux qui mériteraient le premier rôle, comme d’habitude, vous pouvez retrouver les différentes participations sur le blog d’Alex par ici => ICICICICI, et comme à chaque fois il n’y a que du bon alors profitez-en !

3 réflexions sur “TFGA 16 – Ceux qui mériteraient le premier rôle

  1. Pingback: Alex Effect » TFGA n°16 – Ces personnages secondaires qui mériteraient un premier rôle

  2. Quel excellent article faisant honneur à tous ces métiers de l’ombre, en fait une numérotation n’a ici que très peu de sens …

    C’est assez triste à lire globalement, que ça soit pour l’ingratitude du grand public vis-à-vis de certains postes ou la valorisation du voisin sur d’autres. Mais bon, gageons que les joueurs soient respectueux de tout le « corps JV », car en effet il y a un vivier de talents derrière le voile 🙂

    J'aime

    • Merci 🙂

      La numérotation n’as effectivement que très peu de sens, ils sont tous au même niveau à mon sens, et je les ais un peu mis au pif, même si au fond de moi ce sont les scénaristes les vrais numéro un (mais ça c’est parce que j’écris un livre et que je suis rédacteur :P).

      Il y a tant de personnes derrière un jeu vidéo, tant de postes, que même en sortir cinq a été difficile, mais la majorité des joueurs ne voient qu’un nom, et oublient que derrière il y a tout ce magnifique monde qui mérite tellement plus d’éloges ! D’ailleurs après-demain il va y avoir Rhianna Pratchett qui aura la parole pendant 20 minutes au cours du DICE Summit, ce n’est pas la moins connue, mais je sent déjà que je vais me régaler :3

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.