TFGA 18 – Vos plus grands accomplissements

Chaque 20 du mois, Alex du blog Alex-Effect propose aux blogueurs et autres rédacteurs de réaliser un TFGA, Top Five Games Addict, un classement sur un thème prédéfini, l’occasion de découvrir les goûts des autres, mais aussi de prendre connaissance de véritables moments marquants du jeu vidéo.

Pour le thème de mars-avril, notre cher Alex a donc choisi « Vos plus grands accomplissements », nous allons donc pouvoir nous vanter de nos réussites les plus incroyables, ou les plus stupides, au choix. Le tout toujours autour du jeu vidéo bien évidemment. Cela devrait donner des réussites qui vont sembler tellement banales pour certains !

Quoi qu’il en soit, préparez-vous à rigoler devant ma médiocrité avec mes cinq plus grands accomplissements (vous avez le droit de rire, ou pleurer de pitié, choisissez !) !

Numéro 5 – Terminer Super Mario Bros. 3

C’est à peine le numéro 5, et je triche déjà, j’en connais un qui va encore me rappeler que je suis un tricheur (alors que non :()… Bon c’est pas vraiment de la triche non plus, laissez-moi expliquer. Lorsqu’avec ma sœur nous avons eu la NES (cette superbe console <3), nous avions eu droit à Super Mario Bros. 3 (parmi d’autres) avec, sauf qu’à l’époque, bah les sauvegardes c’était impossible (comme vous le savez), donc on ne voyait jamais la fin du jeu. Un jour on en a eu marre, alors on a décidé de le finir, à deux, histoire d’alterner parce que c’était assez long quand même. Donc pendant plusieurs semaines, la NES est restée allumée, heureusement il n’y a pas eu de coupure de courant ou quelconque problème sur la console, sinon je crois qu’on aurait pleuré. Après quelque temps, nous avons enfin vu cette foutue fin, et avons terminé Super Mario Bros. 3, une réussite incroyable, et difficilement concevable pour les jeunes garnements que nous étions (enfin surtout moi).

Mais alors pourquoi je triche ? Tout simplement, car nous étions deux, je n’étais pas seul, j’ai donc simplement participé à cette réussite. Donc bravo à moi et ma sœur ! (voilà, vous avez le droit de rire, parce que je suis sûr qu’il y en a plein qui l’ont fini rapidement sur NES, alors que nous, à deux, bah on a pris pas mal de temps)

Numéro 4 – Battre deux boss de Dark Souls

S’il y a bien un jeu que je n’ai jamais terminé, c’est Dark Souls. Si dans le deux j’ai l’excuse du « j’ai voulu attaquer un PNJ pour voir, et ma sauvegarde me ramène toujours devant lui, et il me one shot » (excuse du faible bien entendu), pour le premier c’est juste que ça m’a saoulé au plus haut point. Je n’aime pas cette difficulté artificielle qui consiste à nous mettre en face d’adversaires hors normes avec une épée à la con, et cette impression de se sentir tout nu. Bien entendu il en résulte un plaisir extrême à la défaite d’un boss, je suis donc très heureux d’en avoir défoncé deux (en comptant le premier vraiment trop facile), même si ça reste pitoyable. Bref, ces deux boss sont clairement l’une de mes plus grandes réussites à mon sens, comme quoi il m’en faut peu pour être heureux…

Numéro 3 – n’avoir jamais Rage Quit sur FIFA

On rentre sur le podium avec un peu de lourd, ou pas… Certains diront que ce n’est pas un exploit, pourtant quand on connaît un peu la communauté FIFA, bah les Rage Quit c’est limite la base quand on prend plus de buts que nous avons de doigts à une main. Je suis assez fier de n’avoir jamais quitté un match volontairement, et ce même s’il y a une déculottée derrière, je peux bien en prendre 5 en une mi-temps, j’ai toujours cet espoir de remonter, et de gagner aussi. Bon il est vrai que les roustes sont rares, mais quand même, ça reste pour moi une belle réussite.

Numéro 2 – Remporter la Ligue des Champions

J’ai longtemps hésité à inverser les numéros 2 & 3, puis, finalement, je me dis que remporter la Ligue des Champions avec l’Olymplique Lyonnais sur Football Manager c’est quand même un sacré exploit. Depuis une bonne dizaine d’années que je joue au jeu, je me débrouille toujours pour remporter au moins cinq fois la coupe aux grandes oreilles avec l’OL avant de partir vers d’autres cieux. Cette tâche n’est pas aisée, sachant qu’il faut parfois faire face au Barca, Real, et tous ces mastodontes du football, qui ont un budget tellement énorme. Alors c’est difficile, parce qu’il faut réussir à s’y qualifier chaque année déjà (et avec Paris et Monaco, c’est chaud ces dernières années), garder les bons jeunes pour y parvenir, et tenter de trouver des perles à prix dérisoire, quitte à les revendre un an après avec une grosse plus value et récupérer un cador. Bref, un véritable challenge que j’adore, et qui me remplit de joie, à chaque fois.

Numéro 1 -Le début de mon roman en jeu vidéo

C’est con, parce que je ne savais pas comment annoncer ça, et que ça arrive finalement dans un TFGA, ce qui n’est finalement peut-être pas si con que ça ! Bon c’est fait sous RPG Maker, parce que je ne dispose que des bases pour le développer de A à Z (et je n’avais pas envie de prendre six mois comme j’avais pu le faire à l’époque avec le petit jeu pour Android, qui fut un flop monumental [comparé à une app à 3k de DL, ce qui est pas mal sans pub] et qui a disparu quand j’ai cliqué sur le bouton supprimer du Play Store), et il n’est qu’une petite pièce du roman d’heroic/fantasy que j’ai finalement décidé d’écrire (j’en parle dans mes trois con[fesse] ions !), et dont je reparlerais bientôt ici même ou ailleurs (ça sera épinglé sur Twitter de toute façon), l’histoire étant donc au cœur de « l’expérience ».

RPG Maker VX Ace, le kit de base, pas mal d’heures passées dessus tout de même, mais bref, pas de quoi casser trois pattes à un canard, juste l’introduction de mon petit roman sous la forme d’un mini jeu vidéo. Si vous souhaitez l’essayer, suffit de télécharger la première ébauche en cliquant ICI. Je vous préviens, c’est court, c’est surtout de la lecture (prenez ça comme un livre numérique voilà) puisque c’est l’histoire qui est importante, et c’est la première pierre d’un plus grand projet, probablement le plus ambitieux de ma vie, et il devrait me suivre jusqu’à la fin de ma vie, en tant que réussite j’espère. Il ne s’agit pas non plus de la retranscription précise du roman, puisque quelques éléments (insignifiants) diffèrent, le but étant de faire en sorte que ceux qui pourraient lire le livre aient des surprises dans l’introduction, tandis que ceux ayant joué au jeu puissent comprendre la suite de l’histoire, sans avoir à se retaper l’introduction. De plus, on ne peut faire un scénario de jeu comme on écrit un livre. Ne pas oublier non plus qu’il s’agit là de la toute première ébauche, c’est à dire que le bordel va changer cinquante fois avant la version définitive, qu’il n’y a quelques à côtés, et que toutes les paroles vont aussi changer, mais j’avais prévu de la délivrer quand même. Je crois que j’ai tout dit, non ? Oui ? Je ne sais plus !

 

Voilà donc pour me Top Five Games Addict ayant comme thème « Vos plus grands accomplissements », comme d’habitude, go voir les autres participations, toutes aussi géniales les unes que les autres !

Publicités

5 réflexions sur “TFGA 18 – Vos plus grands accomplissements

  1. Pingback: Alex Effect » TFGA n°18 – Vos plus grands accomplissements

  2. Pingback: TFGA n°18 – Mes plus grands accomplissements « Daily Moogle

  3. « Chaque 20 du mois, Une propose aux blogueurs » => c’est qui « Une » ? :p

    Alors là je suis captivé par 2 points en particulier de ce classement, tes n°5 et 1 ! N°5 contrairement à ce que tu peux penser car c’est exactement ce que j’ai en tête quand je parle d’accomplissement 😀 Tu faisais partie intégrante de cet « exploit » (qui en est un à n’en pas douter), du coup un grand GG c’est mémorable ça ^^

    Et pour ton n°1 … alors là tu m’intrigues, j’ai plus que hâte d’en connaître davantage sur la forme/style/rendu 😮

    J'aime

    • Bien vu l’aveugle x_X C’est rectifié 😛

      Ah bah pourtant avec ses 8 mondes il était assez « court », mais ce sentiment d’accomplissement une fois devant l’écran de fin, c’était incroyable :’)

      Haha tu en saura plus très bientôt, d’autant que je suis face à un dilemme qui va me forcer à faire appel aux quelques passants sur le blog et les followers Twitter 😛

      J'aime

  4. Pingback: La Légende de Seliyana – L’expérience Roman/Jeu Vidéo | FickLife

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.